Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Tout ce qu’il faut savoir sur les multi-prêts

pexels-cottonbro-5922465-min.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Le multi-prêt, prêt gigogne ou prêt à paliers est une technique adaptée pour les emprunteurs en immobilier. Ceci est établi afin d’aléser les charges qui pèsent sur ces derniers. En général, cette technique permet d’ajuster divers prêts sur une période et une valeur variable. Ainsi, des paramètres sont à analyser pour cerner toutes les conditions d’un prêt emboîté. 

Manœuvre 

Le crédit emboîté est une manœuvre ayant pour but de joindre deux prêts. Dans ce cas, un des deux prêts est défini sur une courte durée, ce qui diminue mécaniquement le taux des intérêts. Pour garantir à un emprunteur un acquittement stable, le prêt doit être à 33 % maximum de sa rémunération nette disponible. 

Lorsque le premier crédit arrive à échéance, le remboursement du second est automatiquement enchaîné. Ainsi, la valeur d’acquittement mensuel reste la même, après l’exécution du lissage. 

Les circonstances conquérantes 

Le lissage de crédit représente des privilèges comme des inconvénients. Généralement, cela est bénéfique, mais dans d’autres cas il s’avère défectueux par rapport à la hausse du taux en prêt. La technique du prêt emboîté permet de réduire l’achèvement du crédit principal quand celui-ci est joint à 3 prêts spécifiés. 

En crédit codifié 

Il est à noter que l’ensemble des crédits règlementés proposent des pourcentages de prêts attrayants. Cela s’agit de :

  • Compte Epargne Logement (CEL)
  • Plan d’Epargne Logement (PEL)
  • Action habitation
  • Prêt à Taux Zéro (PTZ)

Souvent, mais surtout en dépit des circonstances, ces prêts nécessitent l’acquittement à court terme. Toutefois, déloger ces privilèges pour cause de remboursement mensuel trop important peut faire l’objet de préjudice. Certes, les termes du crédit principal ne sont pas intéressants au début, mais à terme les avantages sont généralement remarquables. 

En prêt d’usage 

Maints établissements bancaires permettent aux emprunteurs de coupler un crédit emboîté à un prêt de consommation. Cela permet à ces derniers d’exécuter leurs desseins immobiliers, bien qu’ils ne disposent pas les moyens d’écouler leur prêt actuel. Au cas où l’emprunteur possède un apport personnel, son banquier peut appliquer le lissage pour ne pas toucher au capital. 

Deux prêts fonciers

Cette manœuvre est rarement appliquée par les établissements bancaires pour une multitude de raisons. Cependant, la valeur comme la période reste variable par rapport aux cas chaque emprunteur. Dans tous les cas, cette manœuvre diminue grandement le Taux Annuel Effectif Global (TAEG). Mais, pour accéder à cette option, un emprunteur doit faire preuve de persévérance. D’autant plus que les banques partagent la valeur du crédit en deux parts. 

Longue période 

Cette première partie varie entre 15-25 années.

Courte période

Quand à cette deuxième partie, la période va de 5-7 ans. 

Esquisse codée sur deux crédits fonciers emboîtés 

Ces exemples selon chaque période permettent de cerner le fonctionnement de deux crédits gigognes en immobilier. 

Période de 12 et 5 années 

  • Le pourcentage constant de la 1re période (0-5 ans) = 0,80 %
  • Le pourcentage constant de la 2e période (5-12 ans) = 1,05 %

Muni de lissage 

Avec lissage, la mensualité à rembourser dépend de la période qui reste variable selon la situation de chaque emprunteur. 

Dépourvu de lissage 

  • Première période 

Pour une valeur empruntée de 30 000 euros et le taux de 0,80 %, la mensualité est de 510 euros. 

  • Deuxième période 

Pour un montant emprunté de 150 000 euros et un taux de 1,05 %, la mensualité est de 1 109 euros. 

Période de 15 et 7 années

  • Le pourcentage constant de la 1re période (0-7ans) = 0,80 %
  • Le pourcentage constant de la 2e période (7-15 ans) = 1,15 %

Muni de lissage 

À l’application du lissage, le montant mensuel à rembourser est seulement défini grâce à la période fixée (variable). 

Dépourvu de lissage 

  • Première période 

Pour une valeur empruntée de 30 000 euros et le taux de 0,80 %, la mensualité est de 367euros. 

  • Deuxième période 

Pour un montant emprunté de 150 000 euros et un taux de 1,15 %, la mensualité est de 907 euros. 

 

Période de 10 et 15 années

  • Le pourcentage constant de la 1re période (0-10ans) = 0,90 %
  • Le pourcentage constant de la 2e période (7-15 ans) = 1,05 %

Muni de lissage 

À l’exécution du lissage, la valeur de remboursement mensuel est calculée en fonction de la période établie (variable). 

Dépourvu de lissage 

  • Première période 

Pour une valeur empruntée de 30 000 euros et le taux de 0,90 %, la mensualité est de 261 euros. 

  • Deuxième période 

Pour un montant emprunté de 150 000 euros et un taux de 1,05 %, la mensualité est de 907 euros. 

Période de 20 et 7 années

  • Le pourcentage constant de la 1re période (0-7ans) = 0,08 %
  • Le pourcentage constant de la 2e période (7-20 ans) = 1,30 %

Muni de lissage 

Avec lissage, le remboursement mensuel est calculé en fonction de période fixée (variable). 

Dépourvu de lissage 

  • Première période 

Pour une valeur empruntée de 30 000 euros et le taux de 0,80 %, la mensualité est de 367euros. 

  • Deuxième période 

Pour un montant emprunté de 150 000 euros et un taux de 1,15 %, la mensualité est de 710 euros. 

Vigilances sur les changements éventuels 

Généralement, les emprunteurs ne rencontrent pas d’importantes difficultés dans les multi-prêts. Toutefois, il est essentiel de bien différencier les TAEG, les montants de prêt ainsi que le taux moyen. En outre, il est conseillé de bien analyser les possibilités par rapport aux options de remboursement des établissements bancaires. 

Les prêts gigognes, généralement connus de prêts emboîtés sont des options de crédit qui représente des inconvénients et des privilèges. Conséquemment, il est indispensable pour chaque emprunteur d’approfondir tous les paramètres et les éventualités par rapport à sa situation. Il s’agit du montant demandé, du revenu, des taux, des périodes ainsi que des options proposées par les banques.