Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Quelques conseils pour réussir son investissement locatif

pexels-mart-production-7415049.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Se lancer dans le placement locatif est extrêmement bénéfique. On obtient des revenus supplémentaires et l’immobilier reste depuis toujours un investissement sûr. Toutefois, il s’agit d’un projet de grande envergure qui sollicite un financement considérable. C’est pour cette raison que de nombreux Français choisissent le prêt immobilier pour financer l’achat d’un appartement ou d’une maison. D’autant qu’on peut parfaitement emprunter sans apport, sous certaines conditions bien sûr. 

Achat d’un logement : emprunter sans apport

En principe, une banque requiert toujours le montant de votre apport personnel quand vous demandez un crédit immobilier. Ce montant est de 10% du prix du bien immobilier à acquérir. Cette somme sert en effet à couvrir les frais annexes liés à la transaction. Cela inclut les frais de garantie de prêt ainsi que les frais de notaire. Pour autant, un prêt immobilier sans apport est tout à fait possible. Il faut juste effectuer un emprunt supérieur à 110%. Si des travaux de rénovation sont encore nécessaires, le montant à emprunter peut aller jusqu’à 130% et même plus. Pour un investissement locatif, les conditions peuvent changer en fonction de la situation de l’emprunteur. Parfois, passer par un courtier en immobilier peut faciliter énormément les procédures. Le courtier vous aide aussi à obtenir un taux d’intérêt moins élevé. 

À qui s’adresse le prêt immobilier sans apport ? 

Vous serez en mesure d’obtenir facilement un crédit immobilier sans apport si vous êtes déjà propriétaire. Pour tout dire, la banque sera beaucoup plus exigeante si vous vous lancez dans un projet locatif sans posséder votre propre appartement ou maison. Votre capacité de remboursement est compromise par le loyer que vous devez payer. Sans oublier que votre résidence  principale peut être proposée à la banque à titre d’hypothèque. Cela vous permettra d’augmenter le montant de votre prêt. De plus, l’organisme de cautionnement ne se porte pas garantie des investissements locatifs sans apport. 

En outre, la banque privilégie aussi les investisseurs immobiliers expérimentés. D’autant qu’il est plus simple pour un professionnel de l’immobilier de démontrer la viabilité de son projet. Il pourra apporter les meilleurs arguments pour défendre la faisabilité et les opportunités liées à son projet d’investissement locatif. Pour un particulier sans expérience, il faudra monter un dossier en béton pour investir dans l’immobilier sans apport. Au cas où la négociation d’un prêt amortissable sans apport n’abouti pas, l’emprunteur peut également opter pour le prêt in fine. 

Guide pratique pour réussir son investissement locatif

Comme il faudra convaincre la banque d’accorder un crédit sans apport, votre investissement locatif doit être une excellente affaire. Vous devez ainsi trouver un appartement ou une maison facile à louer avec un bon rendement. 

L’emplacement : la règle d’or en immobilier

À l’achat de votre bien immobilier à louer, il est essentiel de trouver l’emplacement idéal. Pour un appartement par exemple, préférez les immeubles situés en centre-ville ou proche des centres commerciaux ou université. Pensez au côté pratique du logement pour intéresser les locataires. Pour les villas, celles qui sont placées à proximité de la mer sont les plus faciles à louer. Il y a aussi celles qui se situent dans un quartier résidentiel et calme.

Anticiper le rendement locatif 

Quand on parle de placement locatif, on doit profiter d’un maximum de rendement. Parfois, il faut investir une somme importante pour bénéficier d’une bonne rentabilité sur le long terme. C’est le cas de l’achat d’un appartement se trouvant au dernier étage d’un immeuble. Il est aussi important de bien étudier le marché de l’immobilier, en particulier l’évolution des loyers dans les 20 prochaines années.  

Défiscaliser à travers la loi Pinel

Lorsqu’il s’agit d’investissement locatif, les questions de fiscalité représentent un coût non-négligeable. Seulement, vous pouvez profiter d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 21% de la somme que vous avez investi. Avec la loi Pinel, votre investissement sera rentabilisé au plus vite. Vous compenserez même le montant des mensualités de votre crédit immobilier. Pour en profiter, vous devez obligatoirement investir dans un bien immobilier neuf. Bien évidemment, il faut que le logement soit loué pour une période de 6 ans, 9 ans ou 12 ans. 

Pour conclure, obtenir un prêt immobilier sans apport est tout à fait possible. Il importe juste que le projet d’investissement apporte le profit requis. La collaboration avec une agence de gestion locative est aussi indispensable pour réussir haut la main votre placement locatif. Celle-ci pourra vous trouver un locataire, recouvrer vos loyers et régler les éventuels litiges avec les locataires.