Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Prêt immobilier pour les TNS : Quelles sont les conditions ?

shutterstock_2197300801.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Si vous faites partie des millions indépendants en France, vous savez déjà à quel point il est difficile d’obtenir un financement. Cela vous concerne également si vous souhaitez contracter une hypothèque pour acheter une maison. Vous devrez répondre à des exigences particulières pour que votre demande soit approuvée. Nous vous expliquons comment accéder aux hypothèques pour les indépendants et quels sont les critères d’éligibilité.

Quels sont les critères d’éligibilités d’obtention de prêt pour un TNS ?

Vous vous serez déjà rendu compte qu’il est plus difficile de contracter un prêt immobilier si vous êtes travailleur autonome. Aux yeux de la banque, vous présentez un profil de risque plus élevé pour plusieurs raisons : il est entendu que vous avez un emploi moins stable qu’un salarié et que vos revenus dépendent davantage de la situation économique et de la saison.

C’est pourquoi les banques sont plus strictes avec les indépendants et n’approuvent leurs demandes qu’après avoir soigneusement analysées la viabilité de leurs entreprises. De plus, ils offrent généralement des conditions de financement moins bonnes que ceux qui travaillent pour les autres : un montant moins élevé, des intérêts plus élevés, plus de commissions, etc.

Cependant, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas obtenir une bonne hypothèque si vous êtes un travailleur indépendant. Dans les sections suivantes, nous vous expliquons ce que vous devez faire pour que la banque approuve votre demande et vous propose des conditions attractives.

Établir une étude sur les revenus du travailleur indépendant

La préparation est la clé du succès et c’est certainement le cas pour les demandes de prêt hypothécaire. En préparant le terrain dès maintenant, vous augmentez vos chances de devenir propriétaire de la maison de vos rêves.

Lorsqu’ils examinent votre demande de prêt hypothécaire, les prêteurs se penchent sur trois aspects clés de vos finances professionnelles et personnelles :

  • Vos comptes professionnels
  • Votre dossier de crédit
  • Votre ratio dette/revenu

Bilan du projet

Le bilan d’une entreprise est un document important qui donne un aperçu de l’entreprise en fournissant des informations sur l’actif, le passif et le capital/les fonds propres investis par les actionnaires. Pour une banque, le bilan donne une bonne image de la stabilité financière de l’entreprise et de la façon dont le capital des actionnaires, le passif et la dette ont été utilisés pour créer quelque chose de valeur.

Durée de l’activité

Pour bénéficier d’un prêt immobilier, le travailleur indépendant doit exercer son activité d’au moins deux ans consécutifs. Une certaine fluctuation est acceptable, mais c’est pourquoi les prêteurs aiment voir deux années complètes de déclarations de revenus.

Les prêteurs recherchent le pire des scénarios, ils prendront donc probablement en compte la plus basse des deux années lorsqu’ils feront leurs calculs. N’oubliez pas qu’une baisse importante des revenus d’une année sur l’autre peut soulever des questions supplémentaires lors de la souscription, car le prêteur peut y voir un signe de déclin de votre entreprise.

Étude du résultat comptable

Comme son nom l’indique, le compte de profits et pertes indique si les recettes réalisées par l’entreprise ont été supérieures ou inférieures aux dépenses engagées pour faire fonctionner l’entreprise. Le compte de profits et pertes est un document comptable clé qui doit détailler comment et d’où proviennent les revenus. Un bénéfice signifie que la santé d’une entreprise est bonne, tandis que les pertes peuvent être perçues négativement par une banque.

Définir le chiffre d’affaires

Il est important de noter que tous les documents comptables doivent être muni de votre CA. C’est ce chiffre que la banque analysera pour voir l’évolution et l’avenir de votre entreprise. S’il a un potentiel, vous aurez plus de chance de contracter un prêt immobilier.

Quelles sont les charges

Toujours dans le cadre du bilan de votre entreprise, les charges qui affectent votre entreprise doivent être décalés pour s’assurer que vous aurez toujours les moyens de rembourser votre prêt. Plus ils sont éloignés, plus vous aurez votre chance.

Les capitaux propres que le travailleur indépendant dispose

Outre les finances de votre entreprise et vos antécédents en matière de crédit, les prêteurs procéderont à une évaluation de votre capacité financière en examinant votre capital propre. Dans les mois qui précèdent la demande de prêt hypothécaire, essayez de réduire au maximum vos dépenses mensuelles. Et si vous avez des prêts ou des cartes de crédit en cours, faites un effort pour les rembourser avant de demander un prêt hypothécaire.

Qu’en est-il des auto entrepreneur ?

Que vous soyez auto-entrepreneur ou entreprise individuelle, les démarches sont les mêmes pour obtenir un prêt immobilier. Votre situation financière sera analysée en profondeur et vous devez également fournir votre bilan pour les deux dernières années d’exercice.

Conseils pour contracter un prêt immobilier

Voici trois conseils qui augmenteront vos chances d’accéder à de bons prêts hypothécaires pour les travailleurs autonomes :

  • Si vous le pouvez, faites la demande de prêt immobilier auprès d’une personne salariée. Par exemple, avec votre partenaire. De cette façon, vous aurez beaucoup plus d’options pour que la banque approuve la demande et vous offre de bonnes conditions.
  • Si votre profil est bon, affirmez-vous. Demandez du financement à autant de banques que possible et mettez-les en concurrence pour rester avec vous. De cette manière, vous aurez plus d’options pour obtenir de meilleures conditions que celles initialement proposées.
  • Envisagez de confier votre demande de prêt hypothécaire à un courtier ou à un intermédiaire hypothécaire.

En guise de conclusion, tout le monde est susceptible de contracter un prêt immobilier, y compris ceux qui exercent un travail libéral ou indépendant. Cependant, il faudrait que cette personne soit en mesure de rembourser la somme qu’elle demande.