Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Prêt épargne logement, est-ce toujours intéressant ?

shutterstock_370975826.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Pendant plusieurs années, le PEL ou Plan d’Epargne Logement a offert des avantages aux épargnants avisés. En plus de leur épargne, les banques leur donnent des taux d’intérêt intéressants. Un véritable paradis puisque ces taux existaient toute la durée du prêt, avec zéro fiscalité aussi. 

Un peu récemment, ce bonheur pour les épargnants ne persiste plus, il a perdu leur attrait. Mais cela n’est pas définitivement certain. Il est possible que certaines circonstances incitent le client à inclure le prêt dans son plan de placement. Celles-ci peuvent même inciter l’emprunteur à réaliser une nouvelle opération. Il peut également avoir les droits pour le financement des futurs projets ou ceux de ses descendants. 

Définition du Plan d’Epargne Logement

Le PEL ou Plan d’Epargne Logement est un prêt permettant de réduire un prêt à un taux fixe prédestiné. Ce prêt durera pendant une période de quatre à dix ans. Le principal avantage c’est que le montant empruntable sera valorisé par la banque comme partie intégrante de votre contribution personnelle. Il se divise en deux phases : 

  • l’épargne
  • le prêt.

Il n’est pas obligatoire de choisir ce dernier. C’est pourquoi le client peut évaluer à nouveau ses objectifs et réattribuer son argent placé à une autre utilisation.

Caractéristiques du PEL

Avant d’utiliser le PEL, il est nécessaire de savoir ses propres caractéristiques. De cette manière, vous saurez à quoi vous engager pendant quelques années.

Montant des versements et leur fréquence

La personne qui souscrit à un PEL doit avant tout faire un versement initial de 225 euros au minimum. Ce versement se réalise au départ de son plan. Puis, elle effectuera un ou plusieurs versements chaque année avec un montant de 540 euros au minimum. Le versement annuel durera au moins pendant quatre ans. 

La fréquence est ici définie contractuellement pour le cours du plan. Elle peut être mensuelle, trimestrielle ou bien semestrielle. 

Plafonds du PEL

Sur le PEL, il est envisageable d’épargner un montant de 61 200 euros au maximum. Au-delà de cette limite, seul le taux d’intérêts peut être comptabilisé. Il existe aussi un prêt fixé à 92 000 euros le plafond. 

Retraits

Il est impossible de faire un retrait partiel si vous êtes la propriétaire du PEL. Cette impossibilité est valable seulement hors de la clôture simple et pure. Avant l’échéance, si l’épargnant effectue un retrait, cela entraînera définitivement sa clôture. Il est même possible que celui-ci deviendra un CEL ou Compte Epargne Logement. Il faut tout simplement que sa propriétaire le garde pendant 18 mois au minimum. Ainsi, les intérêts obtenus seront réévalués par vigilance au taux actuel du CEL. 

Durée

Pour effectuer le PEL, la durée minimale d’épargne est quatre ans si vous comptez la date de l’ouverture. Mais le cours de détention est fixé à dix ans au maximum. Au-delà de cette limite, le PEL sera clôturé et vous ne pouvez pas recevoir des versements. Par contre, vous continuerez de concevoir des avantages.

Si le PEL est détenu pendant plus de 15 ans, il sera automatiquement converti en livret d’épargne classique. Cet ordre ne fait pas parti des PEL avant la fin du mois de février 2011. Ces derniers bénéficieront pour leur part d’une conformité illimitée.

Avantages d’utiliser votre PEL

Comme tout autre type de prêt d’épargne, celui de PEL dispose également ses propres avantages. Découvrez ci-après les différents avantages obtenus par l’utilisation du PEL.

Le PEL, un prime d’État

Le PEL est un prêt d’épargne immobilier encouragé par le gouvernement. Quand le titulaire d’un PEL utilise son argent placé comme apport personnel, il aura une prime d’État de 1525 euros. En général, à la souscription d’un prêt bancaire de 5000 euros au minimum. Cet intérêt est important dans le montage d’un projet énorme comme l’achat immobilier.

Possibilité de cumuler des droits acquis sur plusieurs prêts PEL

En utilisant votre prêt PEL, vous aurez la possibilité d’amasser des droits obtenus. Seulement, le seuil du cumul de droits est de 92 000 euros au maximum. Si par exemple, vous êtes en couple ayant chacun d’une opération, vous pouvez réunir vos droits en deux opérations. Par ailleurs, vous pouvez également empiler les droits reçus sur le PEL et le CEL.

Si l’ouverture de votre prêt était en début de mars 2011, seul un emprunt disposant plusieurs droits est accordé. Donc, il faut calculer le taux unique en équilibrant le taux de chaque plan d’épargne de logement. 

Sachez qu’avec les plans souscrits auprès des deux banques différentes, il est obligatoire d’accorder votre PEL. Seulement, cet accord se passera par celle qui a acquis un montant des intérêts plus élevé.

Intérêts de la banque connus à l’avance

Dans le cadre de PEL, le taux d’intérêt exigé par la banque est de 2,20 % au début de l’épargne. Savoir en avance votre taux d’intérêt pour votre PEL est un avantage permettant d’attirer plusieurs investisseurs. 

Le PEL, un prêt sans risque et qui se constitue dans la durée

Pour ceux qui envisagent un projet immobilier, le PEL offre de grands avantages. Ce type de prêt se crée dans la durée et n’engendre aucun risque. Le titulaire PEL verse peu de sommes d’argent par an et choisit sa propre périodicité. Si vous souhaitez d’épargner votre argent régulièrement constituée dans le temps, le PEL est le bon choix. 

Intégration du PEL dans le plan de financement

Ces dernières années, il est impossible d’envisager un projet immobilier qu’après l’ouverture du PEL. Les taux des emprunts immobiliers deviennent restreints à cause de l’abaissement du taux d’intérêts de l’épargne. 

L’intégration du PEL dans votre plan de financement est liée au taux du prêt. Autrement dit, cela dépend de la date de la souscription du plan. Mais il est possible qu’aucun plan n’accorde un taux moins de celui pratiqué par les banques.

Lisser le prêt principal

La durée du prêt principal est courte en comparaison à celle d’un PEL. C’est pourquoi elle ne va pas entraîner des problèmes d’endettement. Il est à noter que le seuil est fixé à 33 % et cela est apprécié par l’organisme prêteur. Lorsque le client finit de rembourser l’ensemble des crédits, il est nécessaire d’assembler le reste correspondant au montant disponible.

Il est possible de lisser le prêt principal jusqu’à la fin du PEL en faisant une demande à la banque. Cette disposition permet d’éviter les paliers de remboursement et de diminuer la mensualité globale.

Quel que soit le cas, il est essentiel de savoir que l’attribution d’un PEL est un droit contractuel. Celui-ci dépend aussi des critères d’analyse des dossiers du client. En cas d’instabilité de profession ou d’accroissement de dettes, il y aura un refus du prêt d’épargne.

Avoir un apport personnel

Comme tous les prêts avantagés par le gouvernement, le prêt PEL est considéré dans l’apport personnel. Mais cet intérêt devient non négligeable si votre banque demande un apport personnel ou si votre dossier dispose quelques faiblesses. De plus, votre souscription PEL jouera en votre faveur étant donné que vous êtes déjà un épargnant.

Conserver votre prêt PEL

Le fait de conserver votre plan d’épargne logement vous permet de financer vos projets. Même si les taux d’intérêts ne peuvent pas contribuer à ceux de la banque, financer vos projets reste toujours possible. Ces droits sont plus avantageux que ceux des crédits à la consommation.

Il est également important de garder le PEL pour assurer d’une incertaine flambée des taux. Il faut rester vigilant même si cette hypothèse reste actuellement peu probable. À noter qu’il y aura peut-être des légers mouvements de hausse. 

Choisir entre le retrait du PEL et le retrait partiel avant quatre ans

À noter que le PEL est un outil bloqué et il est impossible d’utiliser les fonds durant quatre années. Mais il est quand même possible de les prendre quel que soit le moment. Pour cela, il y aura une résolution anticipée entraînant la perte totale ou partielle des intérêts du PEL. 

Si vous annulez votre prêt PEL avant deux ans, vous aurez une rémunération de 0,5 % avant les prélèvements sociaux. Pour une résiliation au-delà de ce seuil, vous garderez l’intérêt de la rémunération de votre argent placé. En revanche, vous perdrez les bénéfices comme la prime d’État. 

Peu importe le cas, il est envisageable de contacter votre banque si vous désirez reprendre les fonds de votre PEL. Cette disposition vous permet d’apercevoir une sortie avantageuse. Il suffit de transformer votre prêt PEL en CEL afin de passer librement à des retraits.