Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Obtention d’un crédit immobilier pour un CDD ou un contrat intérim

pexels-alexander-suhorucov-6457521.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

L’obtention d’un prêt immobilier dépend en grande partie de la situation professionnelle du demandeur. Pour cette raison, il est un peu difficile pour un salarié en CDD ou par intérim d’en obtenir un par rapport à un salarié en CDI. Cependant, il n’est pas difficile, il suffit de présenter un dossier solide. Voyons comment améliorer sa situation en tant qu’emprunteurs quand on est en contrat déterminé.

Stabilité financière

Le plus grand problème pour un salarié en CDD ou intérim est qu’on ne sait pas ce qui se passera une fois que le contrat de travail se travaille. Est-ce qu’il sera renouvelé ou s’achève définitivement ? Dans le cas où le salarié va devoir quitter son poste, trouver a-t-il un autre travail de suite avec le même salaire ? C’est pour cette raison que la banque a peur d’octroyer un prêt à long terme dans ces conditions. 

Pourtant, il faut savoir qu’il n’est pas impossible d’avoir une stabilité financière en étant en CDD ou intérim. En effet, il existe bel et bien des salariés qui disposent d’une stabilité professionnelle avec un travail intérim plus que ceux qui dispose d’un contrat de travail indéterminé. Pour vérifier cela, la banque s’appuie principalement sur votre historique d’activité. De ce fait, il faudrait que vous présentiez votre historique durant ces cinq dernières années. Ce dernier doit être cohérent et ne représente aucune période de difficulté. Cela veut dire que même ces conditions, vous n’avez pas de difficulté financière.

Co emprunter avec un CDI

Si vous êtes en couple avec un salarié en CDI, il est plus facile d’emprunter avec votre conjoint que de demander un prêt immobilier tout seul. Dans ce cas, la situation est un peu plus confortable, car la banque a un peu plus de garanties par rapport au premier cas.

Toutefois, la décision ne repose pas seulement sur l’un ou l’autre partie. l banque va calculer le niveau de risque de chaque emprunteur. Cependant, la réponse repose tout de même sur le fait qu’il y a un emprunteur avec un contrat CDD au niveau du couple de l’emprunteur, donc vous ne devez en aucun cas sous-estimer votre historique d’activité.

Qu’en est-il des intermittents du spectacle ?

Pour ceux qui travaillent dans le milieu du spectacle, leur cas dépend toujours de leur régularité au niveau de ses revenus. Étant donné que ces personnes n’ont pas d’employeurs fixes ni de contrat régulier, la banque se base donc sur leur stabilité financière. Si l’intermittent du spectacle présente un historique d’activité plus ou moins régulier qui permet d’en déduire que la personne trouve des contrats réguliers, la banque pourra accorder un prêt immobilier. Par contre, s’il y a une faille sur l’historique d’activité, c’est-à-dire une longue période sur laquelle le demandeur ne trouve aucun contrat l’organisme prêteur hésitera surement à octroyer un prêt.

Bien préparer le dossier

Pour établir le risque bancaire de votre prêt, la banque ne s’appuie pas uniquement sur une chose en particulier, mais sur la totalité de votre dossier. De ce fait, il est important de soigner chaque élément de votre dossier pour augmenter votre chance de contracter un prêt bancaire en étant en CDD ou intérim.

Un taux d’endettement très bas

Étant donné que votre situation professionnelle présente un risque pour la banque, vous devez être irréprochable au niveau du taux d’endettement. Pour cette raison, ce dernier doit être inférieur à 33 %. Mais à part cela, vous devez avoir un reste à vivre largement élevé pour couvrir toutes les autres dépenses et imprévus afin que vous puissiez assurer le remboursement. Cependant, il serait un peu difficile d’obtenir un prêt bancaire si vous avez encore un crédit conso en cours, donc avant d’entamer votre demande, assurez-vous que ce dernier est soldé en utilisant votre apport personnel par exemple si vous en avez.

Bien soigner les relevés bancaires

Lors d’une demande de prêt immobilier, vous n’avez pas le droit de présenter une erreur au niveau de vos relevés bancaires. Il faut savoir que la banque analyse votre historique de compte de plus près pendant les trois derniers mois. De ce fait, il faut que vous fassiez attention à toutes vos dépenses dès que vous prévoyez de demander un prêt auprès de la banque. Vous ne devez présenter aucun incident de payement sinon, vos chances d’obtenir un prêt diminueront.

Disposer d’un apport personnel

Compte tenu de votre instabilité professionnelle, la banque serait certainement mitigée de financer votre immobilier à 100 %. Vous devriez en effet contribuer à l’achat de votre nouveau domicile, ne serait-ce que 10 % de l’acquisition du bien selon l’organisme prêteur. Mais à part cela, les frais de notaire et la garantie sont également à votre charge.

Recourir à la caution solidaire d’un tiers

Si votre situation financière ne convainc pas la banque, vous pouvez recourir à la caution solidaire d’un tiers pour garantir votre prêt immobilier. Cependant, il faut savoir que la plupart des banques n’approuvent pas cette décision à cause des difficultés juridiques pour demander le paiement auprès de ces entités en cas de défaillances de l’emprunteur.

Confiez-vous à un courtier en crédit

Vous avez besoin l’aide d’un professionnel surtout si vous demandez un prêt pour la première fois. Un courtier peut très bien vous aider et vous conseiller pendant toutes les démarches de demandes, augmentant ainsi votre chance de contracter un prêt immobilier. Cependant, n’oubliez pas que ces derniers sont payants donc n’hésitez pas à demander ses honoraires avant de l’embaucher.

Pour conclure, comme tous les salariés, il est tout à fait possible de contracter un prêt immobilier en étant en CDD ou intérim. Pourtant, il faut bien préparer le dossier et suivre ces conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.