Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

La valeur de l’accord de principe de prêt immobilier

g2072e94a86d71b391f888854e7cf000839b43924cbbb3c963bc8e12d39eb944dc0cd9142ed90e02da4433a74b3c05d20232c06f9320db6d2d57a586eda7370c1_640.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

L’accord de principe de prêt immobilier est un accord démontrant la volonté de la banque à accorder un crédit à un acquéreur, lors d’un projet de financement immobilier. Il peut être alors défini comme un consentement mutuel entre la banque et le demandeur. Toutefois, il n’engage en aucune manière la banque à accepter d’accorder le prêt. 

Tout savoir sur l’accord de principe de prêt immobilier

Toute personne souhaitant acquérir un logement peut demander un prêt à une banque ou à un organisme prêteur. La recherche de financement est une démarche qui peut s’avérer être compliquée. Il est à savoir que votre conseiller va d’abord analyser votre projet immobilier avant de vous remettre l’accord de principe. 

Que contient un accord de principe ?

Il est important de savoir qu’un accord de principe est un document comportant quelques éléments comme la valeur estimée du prêt, le taux de l’emprunt et sa durée, les conditions ainsi que les différents contrats du crédit, les modalités sur les garanties proposées par l’établissement prêteur et les assurances. Il est essentiel de bien comprendre que selon la loi, l’offre d’emprunt n’est pas définitive. En d’autres termes, il n’y a pas un engagement ferme et irrévocable dans l’accord de principe de prêt immobilier remis par la banque. La réception du document ne signifie pas donc que votre emprunt est accepté. 

Que faire pour obtenir un accord de principe ?

A noter que vous pouvez vous rendre directement dans une banque pour obtenir un accord de principe. La banque va après étudier votre situation. Pour augmenter vos chances d’obtenir un prêt, engager un courtier semble être une meilleure alternative. Il peut constituer votre dossier afin qu’il soit captivant. Il peut aussi faire des négociations des conditions avantageuses. En tant qu’expert dans le domaine, il peut faire jouer la concurrence. 

Ce qu’il faut savoir sur la clause suspensive

Il est essentiel de retenir que dans le compromis de vente, les conditions suspensives doivent être claires. Il est alors nécessaire de bien préciser tous les événements attendus même s’ils sont incertains. A noter que la clause suspensive est intégrée dans le compromis de vente afin que la vente du logement se déroule jusqu’à terme. Il est à souligner que cette dernière ne peut être réalisée que si l’acheteur obtient un prêt immobilier. L’acquéreur peut dans ce cas, profiter d’une condition suspensive d’obtention du prêt immobilier. Quand cet emprunt est refusé, alors le compromis de vente est annulé. 

Comment procéder en cas de refus de prêt immobilier ?

Il est essentiel de rappeler que l’accord de principe de prêt immobilier n’a aucune valeur contractuelle. En général, c’est votre conseiller qui écrit toutes les informations contenues dans le document. Ce qui veut dire que la banque a parfaitement le droit de refuser de vous accorder le prêt immobilier. Sachez que les causes de ce refus peuvent être nombreuses. La banque peut refuser le prêt à cause de votre taux d’endettement qui est un peu élevé. Dans certains cas, la raison peut être liée à l’instabilité de votre situation professionnelle. Le refus du prêt immobilier peut être également dû à une absence d’assurance emprunteur ou encore à un apport personnel insuffisant. 

Pour obtenir un prêt immobilier malgré le refus de la banque, il convient de solliciter d’autres établissements prêteurs. Effectivement, plus vous faites plusieurs demandes, plus vous augmentez vos chances de bénéficier d’un prêt immobilier. A ce moment-là, vous devez faire en sorte que votre dossier emprunteur soit bien convaincant. 

Ainsi, il est important de savoir que vous pouvez aussi demander de l’aide à un courtier immobilier. Il a les compétences nécessaires pour négocier le prêt immobilier à ses banques partenaires. Il va vous aider à mettre en valeur votre profil emprunteur. 

            L’accord de principe peut être utile dans le cadre d’un achat immobilier. Il indique le montant emprunté, le taux du crédit immobilier, la durée de l’emprunt et les garanties. Mais comme son nom le sous-entend, il n’oblige en aucune façon la banque à accorder le prêt.