Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Internes en hôpitaux : comment obtenir un crédit immobilier ?

pexels-klaus-nielsen-6303598.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

En général, il est difficile pour les internes d’obtenir un Prêt immobilier pour les internes en hôpitaux. Tout sur le prêt immobilier pour les internes en médecine, en pharmacie et en odontologie : statut, rémunération, prêts réglementés et assurance.

Internes en hôpitaux : comment obtenir un crédit immobilier ?

En général, il est difficile pour les internes d’obtenir un prêt bancaire. Vu qu’ils sont encore des praticiens en cours de formation, c’est-à-dire des futurs médecins, la plupart des banques doutent de leur capacité financière. Ces dernières considèrent les internes comme des simples étudiants en santé qui auront des difficultés à rembourser un prêt immobilier. Mais comme on le dit souvent « à chaque problème, sa solution », les conseils suivants vous sont destinés si vous êtes un interne et vous souhaitez devenir propriétaire d’un appartement ou d’une maison.

Apportez les informations sur votre statut au banquier

Pour que le banquier prête attention à votre situation, vous devez lui fournir des informations claires sur votre statut en tant qu’interne. 

Le banquier doit savoir que selon le Code de la santé publique, vous êtes à la fois un médecin par délégation, exerçant avec un temps de travail défini et un agent public. Vous devez lui faire comprendre que vous n’êtes pas un simple étudiant en santé, et que vous jouez un rôle crucial dans l’activité des services du CHU, du cabinet ou de la clinique où vous travaillez. Ainsi, vous touchez une rémunération, composée de : 

  • Un salaire brut annuel ;
  • Une indemnité brute annuelle, celle qui compense les avantages en nature (logement, repas) ;
  • Une prime de responsabilité annuelle (quand vous êtes en 4e et 5e année d’internat) ;
  • Une indemnité forfaitaire (pour vos heures de gardes et d’astreintes).

Précisez le montant de votre rémunération 

Un interne ne dispose pas d’un contrat de travail, mais sa rémunération est précisée par le Code de la santé publique. 

Année

Montant brut annuel

Prime mensuelle de sujétions

Prime annuelle de responsabilité

Indemnité annuelle compensatrice des avantages en nature

 

Non logé et non nourri

Non logé et nourri

Logé et non nourri

1ère année

16 506,09 €

371,23 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

2ème année

18 273,81 €

371,23 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

3ème année

25 348,46 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

4ème année

25 348,46 €

2 026, 11 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

5ème année

25 348,46 €

4 020 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

Votre salaire annuel brut est égal à la somme du montant brut annuel de base avec les indemnités et les primes. Pour obtenir le montant du salaire net, tenant compte de vos congés payés, vous devez soustraire les 20 % de votre rémunération brute qui sont les charges sociales. 

Si vous êtes en SASPAS ou stage en soins primaires ambulatoires supervisé, vous gagnerez 125 € par mois en surplus. 

Si vous faites un stage en soins ambulatoires, vous empocherez 130 € par mois, qui est votre indemnité forfaitaire de transport.

Que faut-il savoir sur les prêts aidés ?

L’accord d’un prêt réglementé est soumis à certaines conditions. La banque doit se conformer à ces conditions-là ainsi qu’à la tarification fixée par les pouvoirs publics. Pour le cas des internes, on parle principalement du prêt à taux zéro comme aide à l’accession à un logement. 

Le prêt à taux zéro ou PTZ

Le prêt immobilier à taux zéro n’inclut pas les frais de dossier, avec lequel vous n’avez pas à payer des intérêts, c’est l’Etat qui s’en charge. 

Pour en bénéficier, vous devez remplir les conditions d’octroi suivantes : 

  • Vous n’avez pas été propriétaire depuis au moins deux ans avant votre demande de prêt ;
  • Vos revenus sont inférieurs au plafond prévu par l’aide ;
  • Le bien à l’origine du prêt sera votre résidence principale.

Le montant du PTZ dépend du nombre de personnes constituant votre foyer, du caractère du bien à acheter (en construction, neuf ou ancien), de son prix et de sa localisation.

Les autres prêts bonifiés : PEL et CEL

Le PTZ permet de financer une partie de l’acquisition d’un logement. Pour que votre projet soit accompli, vous devez l’apparier avec un prêt épargne logement. Vous pouvez choisir entre le plan épargne logement (PEL) et le compte épargne logement (CEL). Sachez que vous minimisez considérablement les risques de refus à vos demandes de prêt immobilier si vous épargnez en amont.

Le taux de votre crédit est déterminé au moment de l’ouverture de votre PEL ou de votre CEL. Le montant du prêt, quant à lui, dépend de la somme que vous avez épargnée en amont. Le crédit peut durer entre 2 à 15 ans.

Quelle assurance emprunteur pour un interne ?

En tant qu’interne, vous devez adopter la démarche appelée « délégation d’assurance de prêt immobilier ». Cela vous permet d’ouvrir votre assurance emprunteur auprès d’un assureur en dehors de votre banque prêteuse afin de dégoter des tarifs compétitifs. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers la mutuelle d’assurance du corps de santé français (MASCF). Il est, cependant, conseillé de faire jouer la concurrence pour trouver chaussure à votre pied.

4 conseils pour un prêt immobilier bénéfique

Si vous êtes un interne en médecine, en pharmacie ou en odontologie et que vous souhaitez faire un prêt immobilier, retenez les conseils suivants : 

Faites un comparatif de courtiers en crédit

Pour choisir un courtier en crédit, considérez tout d’abord les témoignages des anciens clients. Sur Internet, vous pouvez constater les avis des gens sur l’expertise et le professionnalisme du courtier. Vous pouvez également vous fier du bouche-à-oreille. 

Ensuite, comparez les frais de courtage. Cela peut aller de 800 à 2000 € selon le type d’agence et le courtier lui-même. Vous avez le choix entre celui d’une agence indépendante ou celui d’une grande enseigne nationale. Si les grandes enseignes vous demanderont un grand nombre de dossiers pour assurer une efficacité des démarches, les petites agences vont plutôt se concentrer sur la qualité de votre dossier.

Tournez-vous vers un prêt modulable

Avec un prêt modulable, vous pouvez adapter le montant de vos mensualités en fonction de votre capacité financière. De plus, c’est un type de prêt qui est compatible avec le PTZ. Il est conseillé d’emprunter sur une longue durée afin d’obtenir les taux les plus bas. Après, quand vous aurez les moyens, vous pourriez procéder à la hausse de vos mensualités ou au remboursement par anticipation. 

La caution solidaire, une meilleure alternative

La caution solidaire est la meilleure solution si vous faites face à un refus de la banque. La personne qui s’engage à vous aider dans le remboursement de votre prêt doit juste disposer de revenus suffisants pour vous dépanner au cas où vous rencontreriez des soucis financiers. 

Optez pour un prêt à deux

Vous pouvez également procéder à un prêt à deux, avec votre conjoint ou un membre de votre famille. Si votre co-emprunteur dispose d’une capacité financière assez conséquente, votre demande de prêt sera plus facilement acceptée par la banque.

Qu’en est-il des accords entre les associations d’internes et les banques ?

Plusieurs associations soutiennent les internes en médecine dans la réalisation de leurs projets en signant des partenariats avec les banques locales. Citons par exemple l’accord entre l’Association des Internes en Exercice des Hôpitaux de Lille (AIEHL) et la banque BNP Paribas ; celui entre l’Association Professionnelle des Internes des Hôpitaux de Nancy de Spécialité (APIHNS) et la banque populaire LC ; l’accord signé entre le syndicat des internes des Hôpitaux de Paris et le Crédit industriel et commercial (CIC) ; etc.

Inopportunément, ces accords ne concernent pas le prêt immobilier, mais permettent uniquement aux professionnels de santé de prendre contact avec des banques avec lesquelles ils peuvent collaborer.

Exemple d’investissement

La rémunération d’un interne en 4è année se divise comme suit : 

  • Montant brut annuel : 25 348 € ;
  • Avantages en nature : 662 € ;
  • Prime de responsabilité : 2026 € ;
  • Rémunération nette : 1870 €.

Avec un taux d’endettement maximum allant jusqu’à un tiers de ses revenus, il peut rembourser 625 € mensuellement. Avec ce montant, certaines banques peuvent lui accorder le prêt, tandis que d’autres non. Après, sa capacité de remboursement dépend de la durée de prêt qu’il choisit.

Voici un exemple qui n’inclut pas l’assurance (taux = 0.20 % pour une délégation d’assurance) ; les frais annexes (frais notariaux = 7.2 %, frais de garantie et frais de dossier) ainsi que le type d’acquisition (logement neuf ou ancien, localisation). 

Durée

Taux d’emprunt hors assurance (1)

Montant

10 ans

1 %

71 700 €

12 ans

1.05 %

84 500 €

15 ans

1.15 %

103 000 €

18 ans

1.15 %

122 000 €

20 ans

1.30 %

132 000 €

25 ans

1.55 %

155 300 €

30 ans

2.10 %

166 800 €

Sachez que si votre crédit est destiné à l’achat d’un logement neuf, le prêt à taux zéro est pour vous une meilleure alternative. La durée de remboursement peut aller jusqu’à 25 ans, avec une période de différé, si vous faites partie des 3 profils dont les revenus sont les plus modestes.

(1) : taux d’emprunt hors assurance moyens constatés début décembre 2019.

Quels documents devez-vous fournir ?

Généralement, la banque vous demandera vos deux derniers avis d’imposition, vos 3 derniers relevés bancaires, les justificatifs de votre identité et de votre domicile actuel, le compromis de vente.

En plus de ces documents, vous devez fournir d’autres preuves, vu que vous ne disposez pas encore d’un contrat de travail. Dans ce cas de figure, une attestation délivrée par le bureau des affaires médicales vous sera d’une grande utilité pour préciser votre salaire brut annuel et pour confirmer votre affectation.

Sachez que si vous réunissez convenablement votre dossier, la réponse à votre demande arrivera plus rapidement.

Références juridiques

Vous êtes un interne ? Suivez ces conseils et vous aurez accès à un prêt immobilier plus facilement ! Faites des comparatifs, c’est le plus important. prêt bancaire. Vu qu’ils sont encore des praticiens en cours de formation, c’est-à-dire des futurs médecins, la plupart des banques doutent de leur capacité financière. Ces dernières considèrent les internes comme des simples étudiants en santé qui auront des difficultés à rembourser un prêt immobilier. Mais comme on le dit souvent « à chaque problème, sa solution », les conseils suivants vous sont destinés si vous êtes un interne et vous souhaitez devenir propriétaire d’un appartement ou d’une maison.

Apportez les informations sur votre statut au banquier

Pour que le banquier prête attention à votre situation, vous devez lui fournir des informations claires sur votre statut en tant qu’interne. 

Le banquier doit savoir que selon le Code de la santé publique, vous êtes à la fois un médecin par délégation, exerçant avec un temps de travail défini et un agent public. Vous devez lui faire comprendre que vous n’êtes pas un simple étudiant en santé, et que vous jouez un rôle crucial dans l’activité des services du CHU, du cabinet ou de la clinique où vous travaillez. Ainsi, vous touchez une rémunération, composée de : 

  • Un salaire brut annuel ;
  • Une indemnité brute annuelle, celle qui compense les avantages en nature (logement, repas) ;
  • Une prime de responsabilité annuelle (quand vous êtes en 4e et 5e année d’internat) ;
  • Une indemnité forfaitaire (pour vos heures de gardes et d’astreintes).

Précisez le montant de votre rémunération 

Un interne ne dispose pas d’un contrat de travail, mais sa rémunération est précisée par le Code de la santé publique. 

Année

Montant brut annuel

Prime mensuelle de sujétions

Prime annuelle de responsabilité

Indemnité annuelle compensatrice des avantages en nature

 

Non logé et non nourri

Non logé et nourri

Logé et non nourri

1ère année

16 506,09 €

371,23 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

2ème année

18 273,81 €

371,23 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

3ème année

25 348,46 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

4ème année

25 348,46 €

2 026, 11 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

5ème année

25 348,46 €

4 020 €

998,62 €

332,32 €

662,29 €

Votre salaire annuel brut est égal à la somme du montant brut annuel de base avec les indemnités et les primes. Pour obtenir le montant du salaire net, tenant compte de vos congés payés, vous devez soustraire les 20 % de votre rémunération brute qui sont les charges sociales. 

Si vous êtes en SASPAS ou stage en soins primaires ambulatoires supervisé, vous gagnerez 125 € par mois en surplus. 

Si vous faites un stage en soins ambulatoires, vous empocherez 130 € par mois, qui est votre indemnité forfaitaire de transport.

Que faut-il savoir sur les prêts aidés ?

L’accord d’un prêt réglementé est soumis à certaines conditions. La banque doit se conformer à ces conditions-là ainsi qu’à la tarification fixée par les pouvoirs publics. Pour le cas des internes, on parle principalement du prêt à taux zéro comme aide à l’accession à un logement. 

Le prêt à taux zéro ou PTZ

Le prêt immobilier à taux zéro n’inclut pas les frais de dossier, avec lequel vous n’avez pas à payer des intérêts, c’est l’Etat qui s’en charge. 

Pour en bénéficier, vous devez remplir les conditions d’octroi suivantes : 

  • Vous n’avez pas été propriétaire depuis au moins deux ans avant votre demande de prêt ;
  • Vos revenus sont inférieurs au plafond prévu par l’aide ;
  • Le bien à l’origine du prêt sera votre résidence principale.

Le montant du PTZ dépend du nombre de personnes constituant votre foyer, du caractère du bien à acheter (en construction, neuf ou ancien), de son prix et de sa localisation.

Les autres prêts bonifiés : PEL et CEL

Le PTZ permet de financer une partie de l’acquisition d’un logement. Pour que votre projet soit accompli, vous devez l’apparier avec un prêt épargne logement. Vous pouvez choisir entre le plan épargne logement (PEL) et le compte épargne logement (CEL). Sachez que vous minimisez considérablement les risques de refus à vos demandes de prêt immobilier si vous épargnez en amont.

Le taux de votre crédit est déterminé au moment de l’ouverture de votre PEL ou de votre CEL. Le montant du prêt, quant à lui, dépend de la somme que vous avez épargnée en amont. Le crédit peut durer entre 2 à 15 ans.

Quelle assurance emprunteur pour un interne ?

En tant qu’interne, vous devez adopter la démarche appelée « délégation d’assurance de prêt immobilier ». Cela vous permet d’ouvrir votre assurance emprunteur auprès d’un assureur en dehors de votre banque prêteuse afin de dégoter des tarifs compétitifs. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers la mutuelle d’assurance du corps de santé français (MASCF). Il est, cependant, conseillé de faire jouer la concurrence pour trouver chaussure à votre pied.

4 conseils pour un prêt immobilier bénéfique

Si vous êtes un interne en médecine, en pharmacie ou en odontologie et que vous souhaitez faire un prêt immobilier, retenez les conseils suivants : 

Faites un comparatif de courtiers en crédit

Pour choisir un courtier en crédit, considérez tout d’abord les témoignages des anciens clients. Sur Internet, vous pouvez constater les avis des gens sur l’expertise et le professionnalisme du courtier. Vous pouvez également vous fier du bouche-à-oreille. 

Ensuite, comparez les frais de courtage. Cela peut aller de 800 à 2000 € selon le type d’agence et le courtier lui-même. Vous avez le choix entre celui d’une agence indépendante ou celui d’une grande enseigne nationale. Si les grandes enseignes vous demanderont un grand nombre de dossiers pour assurer une efficacité des démarches, les petites agences vont plutôt se concentrer sur la qualité de votre dossier.

Tournez-vous vers un prêt modulable

Avec un prêt modulable, vous pouvez adapter le montant de vos mensualités en fonction de votre capacité financière. De plus, c’est un type de prêt qui est compatible avec le PTZ. Il est conseillé d’emprunter sur une longue durée afin d’obtenir les taux les plus bas. Après, quand vous aurez les moyens, vous pourriez procéder à la hausse de vos mensualités ou au remboursement par anticipation. 

La caution solidaire, une meilleure alternative

La caution solidaire est la meilleure solution si vous faites face à un refus de la banque. La personne qui s’engage à vous aider dans le remboursement de votre prêt doit juste disposer de revenus suffisants pour vous dépanner au cas où vous rencontreriez des soucis financiers. 

Optez pour un prêt à deux

Vous pouvez également procéder à un prêt à deux, avec votre conjoint ou un membre de votre famille. Si votre co-emprunteur dispose d’une capacité financière assez conséquente, votre demande de prêt sera plus facilement acceptée par la banque.

Qu’en est-il des accords entre les associations d’internes et les banques ?

Plusieurs associations soutiennent les internes en médecine dans la réalisation de leurs projets en signant des partenariats avec les banques locales. Citons par exemple l’accord entre l’Association des Internes en Exercice des Hôpitaux de Lille (AIEHL) et la banque BNP Paribas ; celui entre l’Association Professionnelle des Internes des Hôpitaux de Nancy de Spécialité (APIHNS) et la banque populaire LC ; l’accord signé entre le syndicat des internes des Hôpitaux de Paris et le Crédit industriel et commercial (CIC) ; etc.

Inopportunément, ces accords ne concernent pas le prêt immobilier, mais permettent uniquement aux professionnels de santé de prendre contact avec des banques avec lesquelles ils peuvent collaborer.

Exemple d’investissement

La rémunération d’un interne en 4è année se divise comme suit : 

  • Montant brut annuel : 25 348 € ;
  • Avantages en nature : 662 € ;
  • Prime de responsabilité : 2026 € ;
  • Rémunération nette : 1870 €.

Avec un taux d’endettement maximum allant jusqu’à un tiers de ses revenus, il peut rembourser 625 € mensuellement. Avec ce montant, certaines banques peuvent lui accorder le prêt, tandis que d’autres non. Après, sa capacité de remboursement dépend de la durée de prêt qu’il choisit.

Voici un exemple qui n’inclut pas l’assurance (taux = 0.20 % pour une délégation d’assurance) ; les frais annexes (frais notariaux = 7.2 %, frais de garantie et frais de dossier) ainsi que le type d’acquisition (logement neuf ou ancien, localisation). 

Durée

Taux d’emprunt hors assurance (1)

Montant

10 ans

1 %

71 700 €

12 ans

1.05 %

84 500 €

15 ans

1.15 %

103 000 €

18 ans

1.15 %

122 000 €

20 ans

1.30 %

132 000 €

25 ans

1.55 %

155 300 €

30 ans

2.10 %

166 800 €

 

Sachez que si votre crédit est destiné à l’achat d’un logement neuf, le prêt à taux zéro est pour vous une meilleure alternative. La durée de remboursement peut aller jusqu’à 25 ans, avec une période de différé, si vous faites partie des 3 profils dont les revenus sont les plus modestes.

(1) : taux d’emprunt hors assurance moyens constatés début décembre 2019.

Quels documents devez-vous fournir ?

Généralement, la banque vous demandera vos deux derniers avis d’imposition, vos 3 derniers relevés bancaires, les justificatifs de votre identité et de votre domicile actuel, le compromis de vente.

En plus de ces documents, vous devez fournir d’autres preuves, vu que vous ne disposez pas encore d’un contrat de travail. Dans ce cas de figure, une attestation délivrée par le bureau des affaires médicales vous sera d’une grande utilité pour préciser votre salaire brut annuel et pour confirmer votre affectation.

Sachez que si vous réunissez convenablement votre dossier, la réponse à votre demande arrivera plus rapidement.

Références juridiques

Vous êtes un interne ? Suivez ces conseils et vous aurez accès à un prêt immobilier plus facilement ! Faites des comparatifs, c’est le plus important.