Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Financement d’un achat immobilier : jusqu’à quel âge ?

pexels-mart-production-7329679.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Vous avez un projet à concrétiser ? Vous envisagez d’acheter un nouveau bien immobilier ou de faire une grande rénovation et d’adaptation de votre maison ? Vous pouvez le financer en demander du crédit auprès de votre banque, même après 50 ans. Des conditions spécifiques sont appropriées aux séniors actifs ou retraités. Un emprunt est possible à tout âge, seule votre couverture d’assurance vous limitera.

Couverture d’assurance de prêt pour les seniors

La couverture d’assurance emprunteur délimite l’âge maximum pour emprunter. L’âge maximum peut aller de 75 ans à 95 ans si l’acquéreur bénéficier d’une délégation externe. De ce fait, un sénior peut emprunter à 55 ans avec environ 19 ans de durée de remboursement. Dans le contexte d’un crédit immobilier, l’acquéreur a la possibilité de choisir son assurance emprunteur. La loi Lagarde, la loi Sapin 2, la loi Bourquin ou la loi Hamon permettent cette disposition. L’assurance joue un rôle important pour le contrat de crédit, notamment pour les plus de 50 ans.

Le contrat groupe

Il s’agit d’un contrat d’assurance collective que propose l’établissement prêteur. Le contrat groupe est une proposition systématique lors d’une demande de prêt. Les risques sont mutualisés, cela signifie que les risques et les garanties sont partagées entre les adhérents. De même, le tarif est souvent unique pour tous les membres. 

Les cotisations sont basées à partir du capital souscrit et sont constantes durant la validité du contrat. L’avantage de ce contrat réside dans les formalités d’adhésion simplifiées. En fonction de la situation de l’emprunteur, l’âge, santé ou autres, les intéressés y sont classifiés par catégorie. De plus, les situations sont les mêmes entre les membres quel que soit leur cas de santé ou d’autres informations personnelles. Toutefois, cette situation ne peut convenir à tous les profils.

Les délégations d’assurance externe

La délégation d’assurance est un contrat individuel proposé par les compagnies d’assurance externes. Elle constitue une assurance de prêt choisi par l’emprunteur autre que celle du prêteur. Cette méthode permet une offre plus concurrentielle et mieux appropriée à la situation personnelle de l’acquéreur. En outre, l’assurance emprunteur peut atteindre entre 5 et 15% du montant total du crédit demandé. 

Depuis 2010, grâce à la loi Lagarde, l’emprunteur peut choisir le contrat qui lui est le plus favorable. Les risques et les garanties sont ainsi personnalisés. Chaque compagnie présente une couverture variable, mais sur-mesure. Pour permettre une délégation d’assurance, l’emprunteur doit proposer contrat qui possède un niveau de garantie semblable à celle proposée par l’organisme prêteur. Un autre avantage de cette délégation ait la possibilité dégressive des cotisations par le fait qu’elle est basée sur le capital restant dû.

Les limites de garanties

Une assurance de prêt est un dispositif permettant le remboursement en partiel ou en totalité le montant du capital restant dû. Elle consiste à payer en cas de perte d’autonomie et difficulté de remboursement. C’est le cas d’invalidité, d’un décès ou d’une perte d’emploi causée par un accident de travail. Les limites de garanties varient selon l’âge, plus le souscripteur est âgé, plus sa garantie est restreinte. Outre l’âge, la limite de garantie est mesurée en durée ou en montant.

Déléguer un contrat de prévoyance existant

La délégation d’un contrat de prévoyance est en faveur du bénéficiaire désigné. Elle est possible dans le cas d’avancement d’âge et que les risques sont potentiellement accrus. Le contrat de prévoyance est destiné à un tiers, il prend en charge les garanties d’invalidité, de décès ou d’un accident de travail. 

D’un autre côté, la délégation d’un contrat de prévoyance est une alternative à l’assurance emprunteur, surtout si l’acquéreur atteint l’âge maximum. Ainsi, pour pouvoir emprunter, l’intéressé utilise son contrat de prévoyance afin de garantir son prêt immobilier.

Prévoir les possibilités de prêt au départ de retraite

Emprunter après ses 50 ans est désormais possible. D’ailleurs, la fiscalisation est allégée grâce à la loi Pinel, Malraux ou Censi-Bouvard par exemple.

Crédit modulable ou pallier

Une des possibilités d’emprunt des seniors est le crédit par module, bien que leur capacité d’emprunt est favorisée par leur apport et épargne considérable. Néanmoins, les plus de 50 ou 60 ans peuvent emprunter 15 ans ou 25 ans. De plus, le taux d’endettement ne doit pas passer les 35%, tandis que le taux d’assurance va augmenter à mesure de l’âge et la durée d’emprunt.

Ce système permet de modifier les mensualités, soit en augmentant les mensualités et diminuant la durée d’emprunt. Cela consiste également à réduire les mensualités en rallongeant la durée du remboursement. Le crédit pallier s’adapte aux changements de condition financière de l’emprunteur.

Négocier les pénalités d’une anticipation de remboursement

Un contrat de crédit engage l’acquéreur jusqu’à l’échéance fixée. Malgré cela, la loi permet à l’emprunteur de solder son prêt avant terme. Cela prévoit un remboursement minimum de 10% du coût du capital restant dû. Si vous souhaitez rembourser la totalité ou une partie du capital emprunté avant l’échéance, vous encourez des sanctions pour avoir anticipé. Cette pénalité peut aller jusqu’à 3% du capital restant dû. Cependant, il est tout à fait possible de la négocier.

Le prêt viager hypothécaire, un moyen risqué

Le prêt viager hypothécaire est une solution pour garantir un prêt immobilier pour les séniors actifs ou retraités. Il est surtout pour les emprunteurs plus de 60 ans propriétaire d’un bien immobilier. Il prend fin au décès de l’emprunteur. Le bien peut être vendu pour rembourser le prêt ou ce sont les héritiers qui rembourseront le capital restant dû. Le montant du prêt est défini par la valeur du bien mis en garanti, l’évaluation par un professionnel est recommandée. Le propriétaire doit entretenir le bien tout au long du contrat. 

Montant pour le remboursement anticipé

Un prêt viager hypothécaire peut être remboursé de façon anticipée. Deux cas sont possibles : remboursement anticipé pour le paiement d’une rente ou d’un capital. Le calcul du montant des pénalités varie selon le nombre d’années écoulé entre la date initiale du prêt et celle du remboursement anticipé.

  • Pour le moins de 5 ans : 4 mois d’intérêts cumulés
  • Entre 5 et 9 ans : 2 mois
  • Pour les 10 ans et plus : 1 mois

Prospection pour les plus de 50 ans

Beaucoup de personnes prévoient de concrétiser leur projet à leur retraite. L’achat d’une maison principale ou secondaire, même faire des grands travaux pour adapter à leur diminution d’autonomie sont des exemples. D’un autre côté, beaucoup d’établissement de crédit sont favorables aux accords de crédit pour les séniors du fait de leur cas. Il est possible que ces personnes retraitées soient pourvues d’un apport important durant leur vie qu’un jeune professionnel. 

Cependant, les risques sont présents. Face à cette situation, les banques prévoient des solutions en proposant une programmation anticiper la fin d’activité des personnes en approche de leur retraite. Cela consiste à faire baisser leur revenu pour pouvoir contracter un prêt au moment venu. Ainsi, le sénior se rend compte en avance leur crédit immobilier afin de financer leur projet.

     Même après 50 ans, vous avez la possibilité d’emprunter à la banque pour vos projets. En fonction de votre banque, les conditions se différencient d’une banque à l’autre. Toutefois, vous avez l’opportunité de recourir à un prêt en étant sénior à travers plusieurs moyens proposés par la banque. De ce fait, vous pouvez choisir un prêt par module, le prêt viager hypothécaire ou bénéficier d’une allocation financière pour les projets immobiliers.