Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Faire un crédit personnel pour se marier

pexels-jeremy-wong-1023233.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Un mariage ne peut avoir lieu sans financements sinon il ne serait qualifié d’un jour unique. À défaut d’avoir un capital suffisant pour organiser cet évènement, le crédit personnel se présente comme une solution. Auprès d’une banque, d’une banque en ligne, d’un organisme de crédit, etc., le choix appartient aux futurs mariés. Trouvez ici le détail que vous devez savoir 

Prêt amortissable ou crédit renouvelable ? 

Le choix n’est pas évident puisqu’amortissable ou renouvelable, le prêt représente toujours des avantages. 

  • Prêt amortissable 

C’est la banque qui propose les prêts amortissables. Ayant la main sur vos informations bancaires, celle-ci est en mesure d’avancer une solution plus propice à votre situation. L’amortissement de votre prêt dépendra alors du montant de vos salaires, de vos crédits en cours, et autres paramètres touchant vos ressources. Comprenant votre situation, la banque fait preuve d’une grande tolérance en matière de remboursement même si les modalités du contrat ont été fixées par écrit. 

  • Crédit renouvelable 

Ce sont souvent les banques en ligne qui proposent les crédits renouvelables. Il s’agit d’une somme mobilisable à tout moment, mais il n’est pas fortement recommandé. Vu la complexité des procédures rattachées à ce prêt, la protection des consommateurs devient difficile. Aussi, les intérêts de cet emprunt sont plus chers que les prêts amortissables.  

Quand souscrire le prêt personnel pour le mariage ? 

Pour ceux qui ont un capital pour les avances, souscrire un prêt trop tôt n’est pas nécessaire. En effet, si le dossier pour la demande de prêt est déjà complet, deux semaines avant le jour J est parfaite pour souscrire un prêt pour la suite. 

Si tel n’est pas le cas, sachez que la préparation peut se préparer en une année, voire plus. Le prêt peut ainsi se souscrire jusqu’à 6 mois à l’avance une fois que vous avez une date. Faites cependant attention aux délais de procédure et le délai de rétractation. À cause des études de risques et des détails, la banque peut prendre jusqu’à 2 mois avant de mettre le capital à votre disposition. Pour ce qui est du délai de rétractation, vous avez jusqu’à 14 jours pour changer d’avis.

Quand se rétracter d’un prêt personnel ? 

À titre d’information, ceux qui ont opté pour un prêt amortissable sont obligés de rembourser le capital et l’intérêt prévu. Même si vous n’avez donc pas utilisé la totalité du capital, le montant des intérêts ne changera pas. Face à cette situation, les emprunteurs sont tentés de se rétracter du prêt qu’ils ont souscrit. Il peut arriver que les mariés trouvent une autre solution ou parviennent à réunir le capital nécessaire à leur mariage avant l’accord du prêt. Dans ce cas, ils peuvent se rétracter et annuler le prêt dans 14 jours calendaires. 

Quelle pièce fournir ? 

Les pièces classiques à fournir lors de la demande de tous types de prêts subsistent. Avant d’accorder le prêt, les banques et les organismes de crédits ont besoin d’effectuer des études sur ces pièces pour conclure si vous êtes éligibles. Pour un prêt pour financer votre mariage, préparez : 

  • Vos relevés bancaires : notamment les 3 derniers mois
  • Vos fiches de paies : toujours sur les 3 derniers mois 
  • Un avis d’imposition : il s’agit d’un document qui vous est envoyé par courrier. Sinon, vous pouvez toujours l’obtenir sur votre espace sur le site impot.gouv.fr. 

Le remboursement avant l’échéance 

Il est tout à fait possible de procéder au remboursement avant terme de votre prêt. Seulement, la banque ou l’organisme de crédit va devoir payer des « pénalités de remboursement ». Le montant de la pénalité dépend du type d’emprunt, des modalités de remboursement : 

  • Pour le prêt amortissable 

Aucune pénalité n’est prévue si la somme à rembourser en 12 mois ne dépasse pas les 10 000 euros. Au-delà de cette somme, les pénalités sont de 1 % pour une durée de plus d’un an et d’une valeur de 0,5 % si la durée restante est de moins d’un an. 

  • Pour le crédit renouvelable : il n’y a aucune pénalité prévue

Que proposent les organismes de crédit en ligne ? 

Puisque les organismes de crédit en ligne sont nombreux, vous risquez de croire que la concurrence vous sera avantageuse. Cela peut être le cas, mais pas tout le temps. La loi fait son possible pour que toutes les mentions soient suffisamment claires et que le consentement des emprunteurs soit éclairé. Toutefois, les garanties de non-reconstitution ne sont pas à 100 %. Dans l’urgence toutefois, les réponses par rapport à l’éligibilité à une telle offre est immédiates 

Pourquoi souscrire une assurance facultative ? 

Contrairement à un prêt, une assurance facultative propose un minimum d’intérêt. Bien que la somme que vous aurez soit limitée, il vous sera d’une grande aide. Ainsi, les assurances emprunteur peuvent vous aider à financer votre mariage. 

Tableau comparatif des offres en ligne

Banque Montant Durée TAEG (1)    
BNP Paribas De 760 à 75 000 € De 4 à 108 mois  3,59 % (2)    
CETELEM De 500 à 75 000 € De 6 à 84 mois De 1 % à 4,69 % (3)    
COFIDIS De 500 à 35 000 € De 12 à 84 mois De 1 % à 21,05 %    
COFINOGA De 500 à 20 000 € (4) De 12 à 84 mois De 1 % à 11,75 %    
SOFINCO De 1 000 à 75 000 € De 12 à 120 mois De 0,80 % à 16,23 %    
(1) : hors assurance facultative. Les taux sont donnés à titre indicatif à partir de simulations en ligne effectuées le 18 janvier 2020. Ils sont susceptibles d’évoluer en fonction de la période et la qualité du dossier.
(2) : sur la base d’un emprunt de 10 000 € sur 48 mois sur l’offre prêt mariage de BNP Paribas.
(3) : base de la simulation : projets divers évènements. Les taux peuvent être supérieurs à ceux indiqués dans la simulation après étude du dossier.
(4) : possibilité d’emprunter jusqu’à 40 000 € dans certaines situations.
   

Choisir un prêt individuel ou en couple ? 

Afin de faciliter le remboursement des prêts, le mieux serait de souscrire ensemble à un prêt individuel. Puisqu’au moment de la souscription, vous n’avez pas encore de régime matrimonial, l’un de vous doit devenir co-emprunteur. Dans le mariage alors, vous serez tous les deux concernés par le remboursement, peu importe si vous avez choisi la séparation des biens, la communauté des biens, pacsé, concubinage, etc. 

Les autres aides pouvant être à votre disposition 

Vous n’êtes pas tout le temps obligé de faire appel à des grands organismes pour financer votre mariage. En effet, les choix sont bien plus importants que ce que vous le croyez. Les indices suivants peuvent vous être utiles : 

Des aides venant de la famille 

Les parents généralement participent au mariage de leurs enfants. En plus des sommes que les futurs mariés ont accumulées alors, le financement venant des parents des deux côtés aide dans l’organisation. Si malgré cela les aides ne sont pas suffisantes, les époux peuvent faire appel au prêt familial. Il s’agit d’un moyen permettant aux futurs époux d’affirmer leur indépendance. Par ailleurs, les banques sont très souples et compréhensives par rapport au mode de remboursement.
 

La participation de la Caisse d’Allocation familiale 

Pour un mariage, la CAF ne dispose d’aucune offre. Les APL, sa principale forme d’aide même, ne sont accessibles que si les époux ont un premier enfant. Par ailleurs, cet avantage ne concerne que l’accès au logement et non l’organisation du mariage. Marié ou non, vous pouvez alors bénéficier des aides de la CAF, dont les services de microcrédit et les prêts à taux zéro. Ces types d’aides financent généralement la construction, la rénovation, l’achat et/ou la réparation de voiture. 

L’évaluation du budget 

Plus vous emprunterez, plus les intérêts vont augmenter. Vous avez donc intérêt à bien connaitre le budget alloué à votre mariage avant de souscrire votre prêt. Au moins, vous devez connaitre le montant des grandes lignes. 

Au cas où vous êtes complètement novice dans le monde de l’évènementiel, vous avez intérêt à demander des devis auprès des professionnels. Des simulateurs en ligne sont également à votre disposition. Bien que les chiffres obtenus soient d’une grande aide, ces derniers ne pourront jamais vous proposer le montant exact du prêt. 

Pour personnaliser votre mariage, vos dépenses peuvent être plus réduites ou plus exorbitantes par rapport à l’estimation du professionnel et des plateformes. Vous pouvez également ajouter des charges supplémentaires, dont les photographes, les desserts, les boissons alcoolisées, etc. La meilleure solution reste ainsi de tout prévoir et faire une liste avant de souscrire un prêt. Ainsi, vous vous baserez des chiffres définitifs sans avoir à prévoir un maximum de marge d’erreur et emprunter moins ou trop.  

La recherche de sponsors 

Un mariage sponsorisé devient de plus en plus tendance en occident. Existant dans l’hexagone d’abord, cette forme de financement s’est propagée partout dans le monde. Le premier avantage de ce type de mariage constitue les économies que les mariés peuvent se faire. Cependant, les fonds ne sont pas donnés. Les futurs mariés doivent prendre long moment pour l’organisation. 

Pour obtenir un sponsoring, il faut : 

  • Établir une stratégie presque marketing pour attirer les sponsors, 
  • montrer l’intérêt des prestataires à sponsoriser le mariage, 
  • lancer une campagne si nécessaire, etc.

Puisque rien n’est gratuit, les mariés doivent agir dans l’intérêt des sponsors en contrepartie des sommes qu’ils reçoivent. Aussi, ils ne seront pas totalement exonérés des frais, mais seulement une grande partie. À l’issue du mariage, les mariés doivent encore publier leur photo et bien afficher les logos des partenaires comme dans le cadre d’un placement de produit. Il est également important de signaler que rares sont les sponsors qui proposent une somme directement. C’est au niveau des prestations qu’ils participent le plus souvent. 

Les chiffres à retenir 

En France, le cout d’un mariage varie grandement. Selon un sondage effectué en février 2018, un mariage peut aller au-delà de 8000 euros. Les financements les plus utilisés par les époux sont leur épargne. 

Budget mariage 8 666 €
Nombre d’invités 64
Montant global de la liste de mariage 4 139 €
Budget cadeau par invité 152 €

 

Sources de financement utilisées en priorité par les jeunes mariés
Utilisent leur épargne 85 %
Souscrivent un crédit mariage 46 %
Sollicitent l’aide de la famille 69 %
Bénéficient d’un sponsor 38 %
Font contribuer les invités 34 %
   

Source : « Le Sofinscope — Baromètre OpinionWay pour SOFINCO »

Préparer son mariage n’est pas une mince affaire. Il faut s’y prendre des mois à l’avance si vous voulez réussir celui-ci. En matière d’organisation ou de demande de prêt, cette règle est valable. Pour débloquer le financement de votre mariage à temps, alors, prenez le temps de vous informer auprès des prestataires et des banques bien avant de choisir une date.