Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Comment présenter son prévisionnel locatif à la banque ?

pexels-fauxels-3184292.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Lors d’un prêt immobilier locatif, il est judicieux d’élaborer un business plan de son investissement. Et ce, avant de solliciter le financement de la banque et de préparer les dossiers de crédit. Non seulement, il va vous permettre de prouver la fiabilité de votre projet. Mais ce qui sera également un véritable atout de taille afin de mettre toutes les chances d’attributions de votre côté. 

Modèle de prévision selon le projet d’investissement

Un prévisionnel financier s’agit de présenter votre projet dans son ensemble et d’expliquer pourquoi il est rentable.  Pour que votre analyse soit complète, vous devez estimer les valeurs locatives moyennes, mais aussi les dépenses. Quand on parle d’un investissement locatif, cela s’apparente à un bien qui génère des revenus. Pourtant, il va falloir aussi identifier toutes les charges courantes futures. C’est l’ensemble de toutes ces informations que vous allez représenter pour votre partenaire financier. N’oubliez pas de mentionner toutes les sources de vos devis approximatifs dans votre document.

Les fondamentaux d’un prévisionnel locatif

Des recettes locatives cohérentes

En termes d’investissement locatif, les recettes correspondent aux loyers que vous allez percevoir. De façon structurée, vous devez valoriser la rentabilité de votre projet. Ainsi, analysez si vos chiffres correspondent aux données récentes du marché et aux dernières tendances du secteur. Et il sera également intéressant si vous mentionnez le profil des potentiels locataires que vous allez viser. Vos devis approximatifs ne doivent pas dépasser  15 000 euros par an.

Évoquez les charges liées à votre projet

Certainement, chaque projet immobilier représente des charges. Il peut y avoir des dépenses liées au défaut de paiement de la part des locataires, les taxes foncières et l’assurance propriétaire non-occupant. Il y a aussi les imprévus de travaux et d’aménagement. 

Lors de votre simulation, faites varier les taux selon la durée de remboursement adoptée afin de voir l’impact sur votre situation bancaire. 

L’importance de l’étude fiscale

La réalisation de toutes ces données est non seulement vitale pour vous, mais surtout pour votre banquier. Pour cela, il existe quelques règles délicates à ne pas mettre à la légère lors du montage de votre prévisionnel financier. Surtout l’aspect fiscal,

En guise de conclusion, tout projet d’investissement doit s’initier par un prévisionnel locatif. Cette étude vous permettra de prévoir les risques, mais surtout la rentabilité de votre projet locatif.  Par-dessus tout, un prévisionnel locatif bien établi permet de dénicher des financements plus facilement.