Blog indépendant, de conseils et d’actualités sur le crédit

Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS

Combien puis-je emprunter avec un prêt à taux zéro comme apport personnel ?

pexels-cottonbro-3943746.jpg

Partager sur

Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

L’achat d’une résidence toute neuve vous permet de bénéficier un prêt à taux zéro. Même si le montant appartient à votre apport personnel, la banque considère que vous n’avez plus de capital. Et c’est en fonction de cette hypothèse que se base son analyse de risque. Faisons un tour d’horizon sur la capacité d’emprunt et le calcul du taux du prêt. 

Détermination de la capacité d’emprunt 

Les capacités de remboursement sont déterminées par le montant de votre reste à vivre et votre taux d’endettement. Pour la majorité de situations, l’établissement d’un plan de financement exact est obligatoire. Par rapport aux revenus, le gain de remboursement PTZ est possible. Afin d’éviter le palier de remboursement, le prêt principal doit être lisse et sera nécessaire. 

Comment calculer un taux du rapport ?

C’est la banque qui doit calculer les taux d’apport de leurs clients. Les banques tiennent compte de tous les éléments qui comptent sur vos apports du prêt. Les dossiers à fournir sont : vos fonds personnels et vos prêts de l’emprunteur. Ce dernier s’applique sur le tarif hors garantie, mais avec un frais de notaires pas trop cher. 

La formule de base 

[(Montant du PTZ + Économies personnelles) * 100 / Montant de l’acquisition net de frais de notaire ]

Simulation 

Pour un prêt principal, si le financement est de 118.000 euros, les frais de notaires devraient être de 2.300 euros. Par contre, les frais annexes concernant le financement ne peuvent pas servir avec le PTZ. Le PTZ doit être aussi utilisé pour l’acquisition.

Règles de calcul des tarifs du prêt du taux à zéro par rapport aux prix d’acquisition

Les principaux calculs du PTZ se reposent sur une application de pourcentage. Ce dernier est planifié sur le prix d’achat. Cependant, ce plafond varie suivant la liste des acquisitions (comme le : À, B1, B2 et C) de la liste des personnes qui seront amenées à charger le logement. Pour tous les emprunteurs, la constitution des apports personnels n’est pas souvent facile. Tout d’abord, le prêt à taux 0 ou le PTZ est un crédit. Comme son nom l’indique, ce dernier ne vous impose aucun remboursement des intérêts. Il est mentionné que c’est un grand atout pour les emprunteurs qui souhaitent entrer à la propriété. Ensuite, le remboursement du prêt à taux 0 est différé. Vous ne rembourserez aucun crédit pour 5 à 15 ans. 

Si telles sont les règles de calcul des tarifs du prêt du taux à zéro par rapport aux prix d’acquisition, quels seront les prix des autres PTZ ?

Cumulez votre tarif de prêt à zéro avec les autres prêts réglementés

Vous devez savoir qu’il est possible de faire une cumulation de PTZ avec un prêt CEL, PEL ou prêt action logement. Pour plus d’informations, veuillez-vous renseigner auprès de votre conseil de département ou votre commune. Plusieurs collectivités locales proposent leurs aides à l’accession. 

Pour opter un apport solide, un emprunteur dispose de différentes solutions. En premier lieu, épargner pendant plusieurs années en prévision d’un achat et de la vente immobilière. L’utilisation du plan épargne logement est aussi cruciale. Revendre un immobilier est aussi possible. Vous pouvez utiliser une donation et un héritage. Le prêt à taux zéro n’est pas l’unique prêt aidé. Il n’est pas le seul à considérer comme une sorte d’apport personnel. 

             Bref, il est possible de calculer un prêt à taux zéro. Il faut seulement déterminer la capacité d’emprunt, connaître la formule et réaliser vous-même le calcul. À savoir également qu’il y a certaines règles de calcul par rapport au prix d’acquisition. Et votre tarif est cumulable avec d’autres prêts réglementés.